Tout Autre Démocratie

Boite à outils

Démarré par Giuseppe dans Tout Autre Démocratie il y a 1 an

Outils en vue de la résolution de problèmes

...Et pourquoi pas utiliser des méthodes pour résoudre les problèmes de notre société ?


Les méthodes de résolution de problèmes fournissent un cadre structuré et des outils dont la pertinence a été prouvée par l’expérience. Le cadre structurant de ces méthodes vise à combattre trois travers courants :

  • l’activisme, qui se définit comme le passage à l’action sans se donner la peine de comprendre, les solutions toutes faites issues des «y a qu’à», des «faut qu’on»;
  • la technocratie, qui néglige l’observation sur le terrain et s’appuie sur des éléments erronés, des croyances et des certitudes;
  • la contemplation, qui est l’incapacité de passer à l’acte, la multiplication des mesures et des analyses, ou encore la planification sans fin d’actions jamais mises en oeuvre.

La bonne pratique recommande de :

  • se rendre sur le terrain pour recueillir des faits et des informations;
  • remonter des faits aux causes racines, valider celles-ci sur le terrain, et les classer par ordre d’importance;
  • apporter une solution en agissant sur les causes racines, différents problèmes peuvent avoir la même cause racine.

La séquence logique est : observer, comprendre, agir, sans négliger ni omettre aucune de ces trois étapes.


1. Comment définir les problèmes ?

Le diagramme des affinités ou méthode de Kawita Jiro (KJ) :

https://www.manager-go.com/gestion-de-projet/dossiers-methodes/diagramme-kj


2. Comment rechercher les causes ?

L'arborescence des causes ou « prendre le mal à la racine » :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Arbre_des_causes

Appelé aussi diagramme d'Ishikawa:

https://fr.wikipedia.org/wiki/Diagramme_de_causes_et_effets

https://www.manager-go.com/gestion-de-projet/dossiers-methodes/ishikawa-5m

Autre méthode, les 5 "pourquoi" :

https://www.manager-go.com/gestion-de-projet/dossiers-methodes/la-methode-des-5pourquoi


3. Où concentrer nos efforts ? 

Le classement des causes ou diagramme de Pareto :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Diagramme_de_Pareto

"Pareto : faut-il lui couper la tête ou lui tirer la queue ?"

https://www.youtube.com/watch?v=Cc_9VH-D_Xs

https://www.manager-go.com/gestion-de-projet/dossiers-methodes/la-methode-des-20-80

Pour la petite histoire, Pareto était un économiste qui découvrit que 20% de la population possédait 80% des richesses ! Et donc, 20% des causes produisent souvent 80% des effets (conséquences). Quelques causes seulement produisent la majorité des effets, il suffit de s'attaquer à ces quelques causes au lieu de dissiper notre énergie dans une multitude de causes qui n'ont que peu d'effet! Voir aussi la "cause des causes" d'Hippocrate (plus vieux que Pareto).


4. Rechercher les solutions

Grâce à notre intelligence collective (des outils existes), la majorité d'entre nous les connait ????

A compléter…


5. Planifier la mise en oeuvre et passer à l'action

Des outils existes, la majorité d'entre nous les connait ????

A compléter…

Un peu choquée que le mot "contemplation" soit employé ci-dessus dans un sens péjoratif, "d'incapacité d'agir"...

Je pense qu'il aurait plutôt fallu dire "passivité"... ou "défaitisme"...


Alors qu'on l'appelle aussi "méditation"(mot qui est tellement à la mode aujourd'hui, quand la philosophie occidentale s'ouvre enfin à la philosophie orientale), la contemplation est une activité choisie, une observation aiguisée, attentive qui, même lorsqu'elle n'est pas suivie d'action, peut être agissante sur l'évolution des choses car elle développe la conscience de ce qui est vraiment, elle dissipe les brumes de l'illusion. De plus, elle encourage aussi le non-agir(comme ne plus acheter des trucs dont on n'a pas besoin, ne plus faire de lointains mais brefs voyages en avion, ne plus courir partout pour se faire voir et pouvoir raconter qu'on y était, ne plus cuisiner, boire et manger trop... etc, toutes choses qui nuisent à l'équilibre de la société et de notre eco-système), car elle inspire la satisfaction immédiate et la sérénité. Or, le drame de notre société de consommation effrénée(folle, qu'on n'arrive pas à maîtriser) n'est-il pas, depuis 50ans au moins: "I can get no satisfaction"?

Par contre, je suis d'accord avec le plan: observer, comprendre, agir. Mais avons-nous tou-te-s les moyens(physiques, mentaux, financiers), le temps et le tempérament de mettre en œuvre ces trois verbes: évidemment non! C'est bien pourquoi il est utile, je crois, de former des groupes où l'on peut se parler, s'écouter, se faire confiance, se stimuler, s'encourager, s'épauler, afin que chacun-e puisse contribuer selon ses possibilités à l'amélioration de la société ainsi qu'à la sauvegarde de notre terre et de tout ce qui y marche, court, rampe, nage, vole... respire.

Merci, Giuseppe, de ta généreuse contribution à ce forum!


il y a 1 an
Propulsé par Agorakit (1.3) - Intégrer cette page