Groupe communication

CETA message à paul Magnette

Démarré par colin ciallella dans Groupe communication il y a 2 ans

je viens d'écrire un mail à Paul Magnette.

je vous le retransmets ici:

 

Monsieur le Ministre-Président,

 

bonjour.

 

Je me permets de vous écrire ce mail car, pour une fois, j'aperçois un léger espoir.

 

Les événement des ces dernières années se déroulant au niveau européen nous poussent malheureusement au ressentiment que les actes posés par les élus ("aiguillés" par les multinationales) vont à l'encontre du relais populaire et du bon sens.

 

Revolving doors, corruption, trafic d'enquêtes, pressions, mesures d'austérité, privatisations d'espaces publics, remplacement de députés au pied levé avant les votes, j'en passe, et des meilleures, finissent de désavouer cette politique à nos yeux et nous plongent dans la plus grande des interrogations quant à la bienveillance de toutes ces infrastructures politiques internationales.

 

Mais cette fois, VOUS avez les cartes en main pour nous rendre une petite lueur de vie dans l' oeil.

 

Il est épuisant de voir ce fossé d'incompréhension se creuser entre citoyens lambda et membres d'une élite définitivement bien éloignée des interêts de la majorité; et malheureusement je ne vois que l'extrême droite venir caresser dans le sens du poil le désenchantement général auquel je me confronte, quotidiennement maintenant, auprès de mes concitoyens, et cela me désole au plus haut point.

 

Alors je vous le demande de la façon la plus honnête et humble qui me soit donnée : résistez aux pressions, ne lâchez pas. Cette énorme bombe à retardement que constitue le CETA,voulant instaurer un "tribunal privé d'arbitrage" (qui, dans le cas du canada leur a déjà coûté plus de cent millions d'euros et 350.000 emplois avec l'ALENA en un peu plus de 20 ans), privatiser le peu d'institutions publiques qu'il nous reste, et abaisser de façon quasi unidirectionnelle nos "barrières tarifaires" ne peut décemment se concevoir en cette période où l'intérêt personnel de quelques uns pèse de plus en plus face à celui de tous les autres.

 

Soyez la voix de tous ces gens qui, comme moi, finissent par désespérer face à tant d'agressions, et à tant de niveaux, de l'establishment européen corrompu et du lobbying tout puissant sur nos petites personnes. Ne nous laissez pas tomber, la majorité compte sur vous et votre détermination, votre capacité aussi, à refuser l'intolérable.

 

Merci de votre attention, monsieur le Ministre-Président, je vous prie de recevoir mon estime et ma considération la plus distinguée.

 

Colin Ciallella, Wallon d'origine, vivant à Bruxelles depuis une dizaine d'années, citoyen inquiet et fatigué.

 

 

 

n'hésitez pas à me dire ce que vous en pensez, ou à le partager.

Propulsé par Agorakit (1.2) - Intégrer cette page